Accueil Karate Disciplines
Les différentes disciplines du Karate
Article Index :
| Kata | Bunkai | Kihon | Kumite

Le Karate connaît plusieurs aspects ou "disciplines" qui doivent être entraînés de façon régulière afin de former un karateka complet.

Kata

Le mot "Kata" signifie "forme". C’est la base du karaté pendant laquelle les points élémentaires sont entraînés : défenses, attaques, positions, … Chaque série de mouvements à une signification approfondie. On y travaille également les principes fondamentaux : la position et l’attitude corporelle, les déplacements, le changement de direction, le timing, la respiration ainsi que l’attitude mentale.

Le kata est un ensemble de techniques codifiées et présentées sous une certaine forme et peut être interprété comme un combat contre plusieurs adversaires imaginaires et dans plusieurs directions. Son entraînement répétitif permet de mieux comprendre les techniques de karate. Pour pouvoir atteindre ceci il faut avoir le bon état d’esprit. Le kata implique aussi une stratégie de combat.

Comme le kata fut longtemps la seule forme d’entraînement, les Maîtres les ont adaptés à leurs propres capacités et philosophies. Un kata peut donc exister sous plusieurs variantes. Bien que dans les championnats actuels le côté "esthétique" joue un rôle assez important, la pierre angulaire du kata reste l’efficacité.

Le karate Shito-Ryu connaît trois grandes "familles" de katas.

Les katas Shuri-Te, développés par Maître Anko Itosu. Les mouvements rapides sont typiques pour ces katas.

Les katas Naha-Te, développés par, entre autres, Maître Kanryo Higaonna, contiennent des mouvements respiratoires (effectués lentement) en plus des mouvements rapides.

Les katas Tomari-Te, créés par, entre autres, Maître Seisho Aragaki.

Consultez aussi:

-La liste des katas Shito-Ryu
-La signification des noms de katas

[Top]

Bunkai

Le mot "bunkai" signifie "analyser, décomposer". Il s’agit donc de l’application des techniques de combat qu’on retrouve dans un kata.

Lors de l’entraînement des bunkai, le karateka répond à des attaques prédéfinies par des défenses, des contre-attaques, des esquives, … basées sur le kata. Ce travail permet de mieux comprendre la signification des différents mouvements du kata.

Les applications peuvent varier selon la taille de l’adversaire, les capacités du pratiquant ou la vision du karateka. D’un autre côté, le même mouvement peut avoir une autre signification selon le kata que l’on travaille.

Les bunkai sont parfois fort éloignés des techniques produites dans le kata. Les techniques exécutées dans le kata ont évolué dans le temps et ont parfois été adaptées ou déformées. Le karate fut longtemps interdit et les techniques d'entraînement comme le kata devaient suggérer certaines attaques et non les démontrer ouvertement. Enfin certains changements se veulent apporter une signification symbolique ou harmonieuse au kata. Les bunkai sont l'unique manière de tenter de saisir leur sens d'origine. [Top]

Kihon

Le kihon est une répétition des techniques de base pour créer des automatismes. La posture, la vitesse, les déplacements, la force et l’endurance sont travaillés. Ces séries d’exercices peuvent se faire sur place ou en se déplaçant. Les entraînements japonais sont connus pour leurs longues séries de kihon. L’amélioration de la technique et la condition physique n’est pas le seul but d’un tel travail. L’accent est aussi mis sur la concentration, la force mentale et la persévérance. [Top]

Kumite

Le kumite est la mise en pratique des techniques apprises face à un adversaire. Il existe différentes formes de kumite. Au début les attaques et défenses sont prédéfinies, comme en kihon, mais effectuées avec un partenaire. La distance, le timing, la vitesse, les différences de taille, la confiance en soi, la stratégie, le contrôle, … jouent un rôle très important dans ce travail.

Les formes de kumite :

Sanbon kumite

L’attaque sur 3 pas. L’attaquant avance en répétant trois attaques identiques et prédéfinies. Le défendant recule en répétant trois défenses identiques et prédéfinies. Le défendant effectue une contre-attaque après sa troisième défense.

Ippon kumite

L’attaque sur 1 pas. L’ippon kumite est identique au sanbon kumite sauf que l'attaquant effectue une seule technique en avançant sur un seul pas et donc la contre-attaque est réalisée par le défendant après le blocage.

Jiyu ippon kumite

Le combat semi-libre. L'attaquant a une seule chance d'atteindre son adversaire avec l'attaque annoncée. L'attaquant nomme la technique et le niveau ("jodan", "chudan" ou "gedan"). Le défenseur doit bloquer en esquivant l'attaque et puis contre-attaquer avant la fin du mouvement.

Jiyu kumite

Le combat libre. Aucune technique n’est prédéfinie. Les adversaires s’affrontent tout en respectant un règlement (contrôle, zones et techniques interdites, …)

Shiai kumite

La compétition du "jiyu kumite" selon les règles établies par la WKF (la fédération mondiale de karate).

[Top]